Sand Cactaceae

C’est une fille au nerfs d’acier

Avec un nom comme ça, le risque c’est de se faire piquer très fort. Alors, comme j’aime pas les oursins et aussi pour arrondir les angles, j’ai choisi de monter un Hermagis Portrait n°7 sur ma Tachihara 4×5″.
Sand Cactaceae est étonnante. Déjà, avec le flou pictorialiste de l’Hermagis, on la reconnaît pas vraiment et parfois elle a beaucoup trop de doigts. Mais j’aime bien la notion de femme à 7 doigts. C’est un nombre rond, 7, pas comme 8 qui est vraiment prétentieux (mais c’est une autre histoire). Et puis aussi, pendant la séance, j’avais lancé une lecture aléatoire de la bibliothèque musicale de mon iPod parce que c’était un jour où j’avais envie de fermer ma gueule… Et elle a fredonné toutes les ringardises audio que je lui infligeais ! « Tant que c’est pas de la techno à la con, ça roule », qu’elle m’a dit. Coup de grâce : elle est la seule personne que je connaisse qui a identifié le plan de « Louie, Louie » d’Iggy Pop et a même retrouvé, de mémoire, dans quel tube il a été travesti. Un indice ? Paillettes, Travolta, Olivia…