Au revoir Seigneur, nous allons à Bodie

Une petite expo sur Bodie, en passant.

BodieEn 1859, William Smith Bodey découvrit de l’or dans les hauts déserts californiens. La ville champignon qui s’est rapidement créée, à 2500 m d’altitude, a pris son nom : Bodie. Vingt ans plus tard, Bodie comptait près de 10.000 habitants, malgré son climat dont la réputation n’avait d’égal que celle de coupe-gorge de la ville. C’était la deuxième ville de Californie après San Francisco. Des meurtres étaient commis quotidiennement. Vols, fusillades, holdups de diligences, bagarres de rues étaient monnaie courante. Une vraie ville de western, avec ses 65 saloons le long de sa rue principale de 2 km ! Le pasteur considérait Bodie comme « un océan de pêchés battu par les tempêtes ». La ville a été abandonnée à la fin du XIXe siècle, suite à l’épuisement du filon d’or et à deux incendies majeurs. Il ne reste aujourd’hui plus qu’environ 5% des maisons présentes à son apogée.

J’espère que t’as un écran panoramique pour regarder les photos parce que j’ai un peu forcé sur la largeur…